Menu Fermer

Infos SEO

Intelligence artificielle et SEO : comment adapter son rédactionnel à l’IA

datacenter Google

Grâce à ces milliers de serveurs qui traitent et gardent en mémoire toutes les requêtes émises par les internautes dans son moteur de recherche, Google dispose d’une banque de données incomparable lui permettant d’analyser les comportements et les attentes des internautes.

RankBrain : l’IA qui analyse nos comportements

Pour Google, le meilleur moyen de savoir ce que cherche un internaute est encore de comprendre qui est cet internaute. Les mots clés tapés ne suffisent pas à bien catégoriser une requête. Supposons que vous soyez intéressé par « Port-au-Prince« . Si vous êtes identifié par Google comme étant plutôt intéressé par la géographie, le moteur pourra mettre en avant des résultats concernant la capitale d’Haïti. Par contre, s’il a détecté que vous étiez un cinéphile, peut-être mettra-t-il en avant les résultats concernant le film du même nom de François Marthouret

Google cherche donc à comprendre qui vous êtes et quelles sont vos motivations, cela avant même que vous n’ayez commencé à taper une requête !

le cerveau et l'IA
Image tirée de la couverture du roman L’amour s’entête

Il se base pour cela sur RankBrain, un algorithme utilisant un réseau de neurones et capable d’apprentissage automatique (machine learning). Cet algorithme a été ajouté en 2015 à la panoplie des outils de référencement du moteur, tel que l’algorithme Hummingbird mis en place en 2013 et qui est chargé de traiter les requêtes écrites en langage naturel.

L’intelligence artificielle s’appuie sur l’immense base de connaissances que Google ne cesse de développer (il doit acheter et équiper des immeubles entiers d’ordinateurs pour stocker toute cette information) afin de faire correspondre des requêtes complexes à des notions précises. Ainsi, il n’est plus nécessaire que les mots clés tapés dans une requêtes soient présents dans le contenu d’une page.

Quel est l’impact de RankBrain sur le SEO ?

Pour reprendre mon exemple précédent, essayez de taper « films français sur Haïti » et vous verrez que le moteur trouve très facilement le film Port-au-Prince dans ses premiers résultats. D’autant plus facilement si vous avez au préalable commencé à suivre les liens que je vous ai donnés ci-dessus, car cela a permis au moteur de détecter vos motivations…

L’importance du rédactionnel en SEO

La stratégie assez simpliste des référenceurs consistant à truffer une page de mots clés et de leurs variantes et synonymes ne sert donc plus à rien pour améliorer le positionnement d’une page dans les résultats de recherche. Au contraire, il vaut mieux éviter cette technique qui risque de devenir signe de mauvaise qualité et donc pénaliser la page concernée.

Alors, que faire ?

Tout simplement, revenir à l’essentiel : créer du contenu rédactionnel qui traite un sujet en profondeur, sur tous ses aspects et en apportant une information claire, exacte et si possible documentée.

Personnellement, j’utilise une méthode éprouvée, que j’appelle le qui, que, quoi, quand, où, pourquoi.

Reprenons l’exemple du film Port-au-Prince :

  • Qui : je présente le réalisateur du film, les principaux acteurs
  • Que : j’indique quel est le thème du film, son résumé
  • Quoi : je détaille de quoi il parle, des motivations qui ont mené à son tournage
  • Quand : je situe l’époque du film, les forces en présence, le contexte
  • Où : je parle bien entendu d’Haïti, des lieux de tournage
  • Pourquoi : je focalise sur l’intention de l’auteur, sur ce que révèle le film, etc.

Ce n’est qu’une méthode parmi d’autres et il n’est pas besoin d’être aussi didactique dans votre exposé, mais cela vous donne une idée de la nature des informations que vous devez proposer. Attention : si vous vous contentez de répondre à chacune de ces questions en allant simplement piocher de l’information un peu partout sur Internet, cela n’aura aucune valeur, Google étant parfaitement capable de reconnaître le plagiat d’information.
Pour rester sur mon exemple concernant Port-au-Prince, il est parfaitement inutile de refaire la fiche de présentation du film. Elle existe déjà et elle est présentée par des sites web dont la réputation n’est plus à faire. Vous n’auriez donc aucune chance de figurer en tête de résultat. Par contre, si vous êtes un fan de ce film ou un cinéphile qui cherche à donner son propre point de vue, son vécu par rapport à cette histoire, alors votre prose aura de l’intérêt car elle sera forcément originale.

Être original dans ses publications

Original : qui est à l’origine de…

C’est le secret à mon sens d’un bon référencement naturel. Vous pouvez d’ailleurs revendiquer cette originalité en utilisant la balise ‘canonical’ de cette façon :

<link rel="canonical" href="http://www.seo-paca.com/" />

Cette balise doit être placée dans l’entête de votre page web, donc entre les balises <head> et </head>. Elle ne vous garantit en rien que votre contenu sera certifié comme étant le contenu original et ne vous protège absolument pas des contrefaçons. Elle indique simplement à Google que s’il trouve plusieurs pages ayant un contenu similaire, ce sera cette page qui devra être priorisée par rapport aux autres. Il en tiendra compte… ou pas, selon ce que son algorithme aura décidé.

Je parlerai dans un autre article des problèmes de copyright et de la façon de réagir quand vous constatez que vos droits d’auteur ont été bafoués, ce qui arrive malheureusement de plus ne plus fréquemment.

Travailler ses thématiques

j’ai cité plusieurs fois le terme « Port-au-Prince ». Du coup, Google va se demander si ma page est pertinente sur ce terme et s’il convient de la classer parmi les résultats de recherche ayant trait, soit à cette ville, soit au film du même nom. C’est là que la thématique des pages de mon site entourant celle-ci prend de l’importance. Mon site traite principalement de référencement et pas du tout de filmographie ou de géographie. Mon site n’est pas situé en Haïti. Je n’ai donc aucune chance de figurer dans des résultats de recherche liés à ces deux thématiques.

Si je souhaitais que cette page fasse partie des premiers résultats de Google concernant ce film, il me faudrait développer toute une thématique sur le cinéma, créer de nombreuses pages présentant des fiches de film, etc. J’aurais certainement plus de chances en créant un autre nom de domaine pour le consacrer entièrement au cinéma !

Tout ceci pour vous expliquer que le travail du référenceur ne consiste donc plus à placer des mots clés dans une page, mais à placer une page dans un contexte qui lui soit propice !

Cet article parle d’intelligence artificielle et de SEO. Je vais donc le placer dans une page qui aura un titre en rapport et qui sera reliée à un menu dont la thématique sera similaire. Je vais faire en sorte que d’autres pages traitant d’un sujet similaire aient des liens internes menant cet article. Je vais également laisser la possibilité aux internautes de saisir leurs commentaires, afin de les inciter à parler de cet article pour que d’autres créent des liens menant vers cette page. Cela se construit patiemment, à force d’articles, de publications et d’actions visant à augmenter la notoriété de la page, mais également du site dans sa globalité. Voilà ce qui, à mon sens, est un vrai travail de rédactionnel SEO.

Google et l'intelligence artificielle, un article de SEO PACA sur Nice

En guise de conclusion, je dirais que l’intelligence artificielle utilisée par Google, en cherchant à lutter contre les petites combines des spécialistes SEO, devrait aboutir à une augmentation de la qualité des contenus de pages, au grand bénéfice de l’internaute. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de la page